Services publics : en finir avec la casse

Rédaction
, 02/12/2021 | Source : Basta !

Entre les fermetures d'administrations et de services hospitaliers dans les zones rurales ou les banlieues, et la dématérialisation, l'accès aux services publics est pour beaucoup de plus en plus difficile. Les résistances s'organisent.
Des dizaines de milliers de lits d'hôpitaux supprimés, des maternités et services d'urgences fermés ; toujours moins d'enseignants dans les écoles, les collèges et les lycées ; moins de chercheurs et de postes dans les universités ; des juges et des greffiers qui croulent (...)

- Démocratie / ,

« En empêchant les pays du Sud de produire des vaccins, les dirigeants européens laissent le virus circuler »

Rédaction
, 02/12/2021 | Source : Basta !

Depuis des mois, les ONG demandent la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid pour en assurer la distribution partout dans le monde. Une mesure plus que jamais nécessaire, car « les inégalités vaccinales favorisent la circulation du virus » et l'émergence de variants.
Le nouveau variant du Covid-19 Omicron fait craindre une recrudescence globale de l'épidémie. Il s'est déjà rapidement propagé en Afrique du Sud. Ce n'est pas tout à fait un hasard. Dans ce pays, seulement 23% de la population (...)

- Ça bouge ! / ,

Ce gouvernement abîme la Démocratie

Éric Dupond-Moretti adepte des Alternative facts, Marlène Schiappa égale à elle même...

On a beau répéter "pas en notre nom", les membres du gouvernement, dans le sillage d'Emmanuel Macron font honte. Par leurs actes, par leurs paroles. Plus grave, ces actes et ces paroles abîment la démocratie, comme Trump, avant eux, a contribué aux États-Unis à détruire ce qui fait société.

Un salarié de la fameuse "entreprise privée" lacère une tente de migrant à l'aide d'un Opinel à Grande-Synthe, le 29 décembre 2020 - © Louis Witter

C’est une expression inventée aux États-Unis pour justifier des mensonges de la période Trump. Au lieu de concéder que l’on ment lorsque les faits le prouvent, on parle d’alternative facts. Des faits alternatifs. Un peu comme les écoutes « alégales » inventées par les services de renseignement et ressorties ensuite par les politiques, qui pourtant ont fait du droit et savent que quelque chose est légal ou illégal. Il n’y pas pas de milieu. Après le décès de 27 réfugiés qui tentaient de rejoindre la Grande-Bretagne, le garde des Sceaux était interviewé par France5 et s’est offusqué : « Je veux vous dire que le gouvernement, naturellement, n’a aucune posture hostile en ce sens que l’on permettrait impunément -rendez-vous compte!- de lacérer des tentes, et même qu’on l’encouragerait et qu’on ne distribuerait pas de vivres à ces migrants… (…) Je ne veux pas qu’il y ait un seul téléspectateur qui ce soir puisse penser une chose pareille ».

Cela fait pourtant des mois que les associations documentent, photos et vidéos à l’appui, les lacérations de tentes, de réservoirs à eau, la disposition de rochers pour empêcher les associations de déposer des containers d’eau… Louis Witter, photojournaliste a rendu compte de ces exactions permanentes au fil des mois. Checknews avait d'ailleurs rédigé un article sur cette pratique honteuse en décembre dernier. Cela fait des années que cette pratique existe en France.

Et pourtant... Pour le garde des Sceaux, l'affaire est entendue : «...

En Guadeloupe : de l'obligation vaccinale à la crise sociale, la piqûre est devenue politique

Marion Lecas
, 01/12/2021 | Source : Basta !

Aux Antilles, l'obligation vaccinale a été la « goutte d'eau » qui a mis ces territoires d'Outre-mer en ébullition. Derrière la méfiance envers le vaccin anti-Covid pointe la défiance envers l'État français.
Avant qu'elle ne devienne sociale, la crise aux Antilles est d'abord sanitaire, déclenchée par l'opposition d'une partie de la population de Guadeloupe et de Martinique à l'obligation vaccinale pour les soignants. Dans les deux territoires, les chiffres de la couverture vaccinale contre le Covid restent (...)

- Société / , ,

Une commission d'enquête parlementaire et citoyenne sur la masse d'argent public versée aux grandes entreprises

Olivier Petitjean
, 30/11/2021 | Source : Basta !

L'Observatoire des multinationales s'associe à des élus, des universitaires et des personnalités de la société civile pour lancer une commission d'enquête parlementaire et citoyenne sur les aides publiques aux entreprises.
Depuis plus d'un an, dans le cadre de son initiative « Allô Bercy ? », l'Observatoire des multinationales s'efforce de mettre en lumière les aides publiques massives débloquées au profit des grandes entreprises à l'occasion de la pandémie. Octroyées sans véritables conditions sociales, (...)

- Chroniques /

Traque des exilés en bande organisée

Émilien Bernard (CQFD)
, 30/11/2021 | Source : Basta !

La semaine dernière, 27 personnes exilées sont mortes en tentant de traverser la Manche. À Calais et dans ses environs, elles continuent d'affluer, les yeux rivés sur l'horizon anglais. Le harcèlement policier est quasi quotidien. Reportage.
Ce samedi matin, il est 8 h 20 quand la cavalerie déboule par la rue des Maréchaux. Le convoi habituel : quatre fourgons de gendarmerie mobile bleu nuit suivis de deux camions appartenant à une société de nettoyage locale. Après un arrêt de quelques minutes (...)

- Société / , ,

Entretien avec Maïlys Khider, auteur du livre Médecins cubains : les armées de la paix

“Les médecins cubains interviennent peu importe la couleur politique du pays”

Ils sont envoyés en mission dans le monde entier pour aider les populations à faire face à des catastrophes ou des épidémies. Depuis les lendemains de la révolution, dans les années 1960, Cuba forme des brigades médicales, vitrine d’un système de santé unique au monde. La journaliste indépendante Maïlys Khider leur consacre un livre, Médecins cubains : les armées de la paix, publié le 25 novembre chez LGM éditions. Entretien.

Médecins cubains : les armées de la paix

Reflets : Pour la première fois en 2020, des médecins cubains sont intervenus en France et en Italie, afin de pallier la pénurie de médecins face au Covid-19. Est-ce ce qui vous a motivée à enquêter sur ces "armées de la paix" ?

Maïlys Khider : Oui, entre autres. Lorsque des médecins cubains arrivent en Italie, j’apprends que c’est la première fois qu’ils interviennent en Europe. En France, la loi "Ma santé 2022" a autorisé des médecins ne provenant pas de l’Union européenne à intervenir dans les territoires ultra-marins français, mais les médecins cubains ne bénéficiaient pas de cette autorisation. Pendant le Covid-19, le problème des déserts médicaux en outre-mer s’aggrave, on manque de respirateurs, de spécialistes, de places de lits d’hôpitaux. Deux sénateurs demandent au gouvernement français d’autoriser les Cubains à intervenir, ce qu'ils obtiennent. Depuis, les élus locaux d’outre mer discutent avec l'ambassadeur cubain pour faire venir de façon pérenne les médecins cubains.

Lors de mes précédents voyages à Cuba, des médecins m’avaient raconté leurs missions à l’étranger. J’avais compris à ce moment-là que Cuba envoyait des médecins un peu partout dans le monde. J’avais l’idée d’écrire ce livre et j’ai commencé à le faire avec le Covid-19, parce qu’ils sont intervenus non seulement en Europe mais dans une trentaine de pays qui n’avaient pas assez de médecins ou ne savaient pas comment faire face à cette pandémie.

Comment fonctionnent...

Aides publiques : ne sachant plus quoi faire de son argent, le CAC40 rachète en masse ses propres actions

Mélissandre Pichon, Olivier Petitjean
, 30/11/2021 | Source : Basta !

Record de bénéfices, record de valorisation boursière, record de dividendes et de rachats d'actions. Toujours sous perfusion d'argent public, le CAC40 se porte bien et en fait profiter ses actionnaires.
Noyé sous les aides publiques, le CAC40 enchaîne les records depuis le début de l'année 2021. Après avoir approuvé 51 milliards d'euros de dividendes et rachats d'actions au printemps – soit 140 % de ses profits sur l'année -, il a enregistré plus de 57 milliards de bénéfices rien qu'au premier (...)

- Démocratie /

Mobilisation contre le meeting de Zemmour à Paris le 5 décembre

Collectif
, 29/11/2021 | Source : Basta !

De Genève à Marseille, le polémiste d'extrême droite est hué partout où il passe. Ce 5 décembre, une mobilisation est prévue à Paris où le potentiel candidat tient meeting.
Dimanche 5 décembre 2021, Éric Zemmour tiendra un meeting à Pairs, au Zénith, Porte de La Villette, à Paris. L'Union des syndicats CGT de Paris, Solidaires et le mouvement antifasciste la Jeune Garde Paris appellent conjointement à manifester contre le potentiel candidat à la présidentielle, et l'extrême droite en général, à 13 h au (...)

- Ça bouge ! /

« Urgence pour l'hôpital public » : une journée d'action nationale samedi 4 décembre

Collectif
, 29/11/2021 | Source : Basta !

Face aux fermetures de lits et à un hôpital public « qui se désintègre », des associations, syndicats, collectifs de soignants et de citoyens appellent à une journée de mobilisations pour l'accès aux soins.
La crise du Covid continue et l'hôpital public est en état d'urgence : services qui ferment, manque de personnels, démissions… Face à cette situation, des associations, syndicats, collectifs de soignants et de citoyens appellent à une journée de mobilisations pour l'hôpital public le samedi 4 décembre. (...)

- Ça bouge ! /